18 Octobre 1551:
Régie et ferme: bail passé devant Chapon pour faire la régie du comté de Busset pendant trois ans moyennant 25 " tournois, 10 settiers de seigle et autres émoluments. Le dit bail consenti par M. Faveur de Claude de Bourbon, seigneur de Busset. (D6-184)

24 Philippe de Bourbon, comte de Busset, en faveur de Jean Forge, huissier royal à Ris.

20 octobre 1551:
Taille aux 4 cas copie non signée d'un rolle de la taille aux 4 cas imposés sur tous les habitants de Coutois à cause du mariage de Melle marguerite de Bourbon, fille de M. Philippe de Bourbon, seigneur de Busset et de Coutois et de Dame Louise de Valentinois son épouse. Le dit rolle fait par Jean Falcon, châtelain de Busset Claude Bonvin procureur d'office et Pierre Barbier, greffier de la dite châtelnye. ( 5C7- 93)

1553:
Rolle des exploits de justice échus et avenus en la chatelmie de Busset tant aux jours d'assises qu'aux jours ordinaires depuis le 21 janvier 1532 jusqu'au 5 juin 1533 de dit rolle arrêté et taxé par Louis ? Fallion châtelain du dit Busset et de luy signé a été délivré à Philippe Sabbatier receveur pour se faire payer à la charge d'en rendre compte au dit seigneur de Busset

Auquel rolle sont joints deux autres semblables, l'un depuis le 17 février 1527 jusqu'au 18 août 1528 et l'autre depuis le 1er août 1526 jusqu'au 28 janvier 1727. Tous deux signés Sabbatier.

1557:
Claude 1er de Bourbon devient Comte de Busset.

Octobre 1557:
Gabelle édit imprimé portant suppression des magasins à sel établis en 1549 dans le pays haut et bas d'Auvergne avec permission de le vendre et trafiquer librement en payant la somme de 14400 " par forme d'équivalent (20 C1-153)

8 Mai 1559:
aides: adjudication faite par-devant le juge de Busset en présence du procureur fixal du droit de l'aide appartenant au seigneur du dit lieu pour un an à la chaleur des enchères à Martin Demouront moyennant quinze sols (la dite adjudication signée Marjas)

Et sur la même feuille est un acte judiciaire faite à la réquisition de Jean Barge receveur de la dite seigneurerie de Busset en présence du procureur d'office pour la fixation de la valeur des grains laquelle a été faite par les habitants et autres assistants à l'audience, ils ont dit que depuis la St Julien dernière le quarton de froment a valu six sols six deniers le quarton de seigle cinq sols et le quarton d'avoine deux sols six deniers. La dite acte signé Marjas en date du 13 juin 1559 (7C1-99)

27 Février 1567:
Titres de propriété: Contrat de vente de deux maisons, étable, cour et jardin avec le courti qui fut de feu Jean Sabbatier curé de Busset, le tout situé aux aises et bourg de Busset, moyennant la somme de 240" consenti par Louis Marghat greffier et Durand Douttre marchand demeurant à Vichy pour et au nom de Catherine et Louise Sabbatier, leux femmes héritière du dit Jean Sabbatier curé de Busset , leur oncle, en août 1572:

Nuit de la St Barthélémy: Il n'y aura peu de répercussion en Bourbonnais.

1576 : guerres de religion
Le couvent des Célestins à Vichy est saccagé. Brout-Vernet est pillé et Charroux est soumis à rançon.

15 au 18 janvier 1577:
Deux jugements de la chatelnie de Ris par lesquelles M. Claude de Bourbon, comte de Busset, est maintenu et garde en la possession et saisine d'une vigne appelée "la galaize" située au vignoble de Ris à l'encontre de Blaise Mosnat qui avait passé dans la dite vigne et y avait pratiqué un nouveau chemin et qui a été condamné suivant ses offres en dix sols de dommages intérest envers le seigneur et aux dépens des dits jugements. (d7 -184)

Le plus souvent, le paysan marche pieds nus; les sabots n'apparaissent qu'au XVIe siècle

9 Mars 1579:
Châteaux: minute d'un marché passé devant Roche notaire par lequel Guillien et Pierre Aumond ,ardoizier ,demeurant à Busset, se sont obligés délivrer à Me Claude de Bourbon, comte de Busset 20000 milliers d'ardoises prises dans une ardoizière appartenant au dit seigneur dans le bois de la faye moyennant 70 setiers et 20 Quartons de sègle; (D9-189)

5 Avril 1579:
Chateaux: contrat passé devant Roche notaire contenant vente d'une metz et tennements de terre rouchière pour tirer ardoize et autre pierre contenant 3 seterées situées au terroir de Souchon et recours et justice de Madame l'abesse de Cusset tenant à la rivière de Sichon de midy le rif du bois Foinard et la terre du vendeur entre deux de vers nuit et bise et la terre de Claude Bardet de vers orient, sous la charge des cens à qui il appartiendra et moyennant 3 écus sol. La dite vente consentie par Antoine Bardet demeurant à Cusset en faveur de M. Claude de Bourbon comte de Busset.

Et au bas de la quittance des lods et vente payé à madame l'abesse de Cusset le 9 may 1581. (D10- 185)

Le passage d'Henri IV à Busset

4 juin 1581:
Charnage: Etat des agneaux et veaux marqués par les officiers du comté de Busset pour la perception de la dixme de charnage appartenant au seigneur du dit comté. Pour laquelle dixme, le seigneur a droit sur dix agneaux ou veaux d'en prendre un, et s'il n'y en a pas dix, il a droit de se faire payer un denier pour chaque veau et une obole pour chaque agneau, le dit état signé Falcon.

Auquel état est joint un état informe de la perception de la dite dixme pour 1595 et un pareil état pour une année subséquente. (22 C26- 162)

Quelques enseignes

5 avril 1585:
Quittance donnée par M. Claude de Bourbon , comte de Busset à Jean Bergeron des cens par lui dus au comté de Busset pour l'année 1584 lesquels cens ont été donnés en payement au dit Bergeron pour le prix de l'étang Empereur par luy vendu au seigneur. (D 186)

11 Janvier 1785 :
arrêt du Conseil d'Etat du rif qui confirme Monseigneur le comte de Bourbon-Busset et ses successeurs dans la possession des droits de pêche, bac, passage, islots et atterrissement pendant le règne de sa majesté seulement moyennant une redevance annuelle de 30".

L'on voit au commencement de cet arrêt que la justice et seigneurerie de Busset est limitée au nord par le ruisseau appelé Ricarde et autre fois le rif de Rober Dubost à l'endroit ou le dit ruisseau entre dans la rivière Allier à sa rive droite et au septentrion par un autre ruisseau appelé le Rif Bertrand qui se jette aussi dans la dite rivière et à sa rive droite.

1588:
Cesar de Bourbon succède à son père comme comte de Busset, baron de Chalus, seigneur de St Priest, de Creuzier le Vieux et de Creuzier le Neuf, de saint Martin du Puits, de Nézinieux. Il sera chevalier de l'ordre du roi ey gouverneur pour sa majesté des vicomtés de Carlat et Murat.

1589 :
Henri de Navarre, futur Henri IV se serait rendu à Busset pour y rencontrer son cousin César.

misère des campagnes

Suppression des foires pour cause de guerre et misère

25 juin 1590 :
divers requête présentée au gouverneur et sénéchal du Limouzin par M. Cezar de Bourbon comte de Busset contre le sieur Dauradoux qui accompagné de plusieurs soldats avoir arrêté dans la ville de Limoges le dit seigneur comte de Bourbon -Busset se serait saisi de ses armes , chevaux, hardes et autres équipages de grandes valeurs et auroit conduit le dit seigneur au loge du Chapeau Rouge sous le faux prétexte qu'ils étoit du nombre des rebelles de sa majesté . Au bas de laquelle requête de plainte et une ordonnance de fois montrée au procureur du Roy et Sieur Dauradoux: signé Martin. ( S1 -585)

Fin 1593: un arrêt du parlement de Bordeaux interdit aux paysans tout rassemblement armé...Cet arrêté fut renouvelé en 1594

1595 : une liasse composée de dix pièces qui sont des inventaires informes des titres du trésor du comté de Busset (a 19- 6)

Décembre 1594:
Foires et marchés: lettres patentes données à Paris contenant confirmation de 4 foires par an à Busset, les 21 mars, 11 May, 21 août et 21 octobre et d'un marché le mardi de chaque semaine en faveur de M. Cezard de Bourbon, comte de Busset qui avoit demandé les dites lettres de confirmation sur le motif de l'interruption des dites foires et marchés occasionnés par les guerres et misères des terres. Les dites lettres signées sur le replis par le Roy Verthainon(?) Visa contentor signé Verthainon et enregistrées au registre de conséquence de la sénéchaussée d'Auvergne, siège présidial de Riom le 20 juin 1663, signé Rocheffont.

Auxquelles lettres est jointe un acte judiciaire du Baillage de Cusset du 25 février 1595 contenant publication et homologation au dit baillage des lettres patentes cy-dessus -signé Cybert (C2-75) Arch de L'Allier C84 F° 39

  page suivante

page précédente

 

retour sommaire