Début du XIVème siècle

Busset appartient à Guillaume de Vichy

 

L'emploi du moulin à eau devient général. Une autre invention, qui aura des retombées très importantes est l’invention de la brouette. La France est pour l'époque extrêmement peuplée par rapport aux autres pays européens. Les Français représentent près de la moitié des européens. ( 28 millions sur 60 millions). Le Parlement, organisme parisien comprend une centaine de juges, nommés maîtres et conseillers. Dans l'édifice féodal, les chevaliers figurent à la place d'honneur. La foire est souvent placée sous la protection d'un saint. Ce siècle voit naître les grandes corporations. Au XIIIe siècle, l'étendue des terres cultivées atteint celle que l'on connaît aujourd'hui. Le collier d'épaules pour le cheval est d'une grande utilité pour les paysans.

La répartition sociale

1302 : lundi après l'Epiphanie :
contrat de vente passé devant Jean Ruffoy de Cusset de tous les fruits ,revenus ,dîxme, épaves, amende, terres cultivées et inculte, justice, juridiction, coutume, pêche, manœuvre, servitude, fiefs, seigneureries, moulins , étangs, bois, près, usages, panages et autres droits qui appartenaient à Etienne Chatard ,écuyer, et de racine Bouchinot, femme de Guidiard de la Grète et autrefois femme du dit Etienne Chatard, père, le tout situé dans la paroisse de Busset St Léger ou St Yorre, Brugheas, Salbanne et Visse. Ladite vente consentie par ledit Etienne Chatard de Vichy seigneur de Busset et de Puiagut moyennant vingt-cinq tournois. (A2-1)).

Costumes de l'époque

Guillaume de Vichy étend son domaine par l'ajout de terre sise sur la commune de Busset et les communes avoisinantes. Avec la vente des terres se rattachent tous les usages, impôts et justice dont vont dépendre les gens qui sont "vendus "avec les terres

Par échanges contre échanges, la constitution du fief.

Juillet 1302:

Contrat d'échange passé entre le prieur de Rive d'une part et Guillaume de Vichy seigneur de Puiagut d'autre part par lequel échange, ledit prieur de Rive cède au dit seigneur de Puiagut:

- un setier de seigle de sens, mesure de Cusset sur le tennement du Bernard Bète appelé des Blettières,...2,3,4,5,6,7,8 et enfin 20 sols de rente affectés sur le clos de Montluçon, paroisse de Rive payables aux vendanges pour raison de l'anniversaire des prédécesseurs du dit seigneur de Puiagut.

Toutes les redevances cy-dessus provenant d'un legs fait au dit prieur par le testament de Dalmace de Vichy, père du dit seigneur Guillaume de Vichy

Et en contre échanges, le dit seigneur cède au prieur plusieurs cens affectés sur différents héritages situés dans la paroisse de Rive. (A4-2)

Les maisons se construisent autour du château

1321:

On ne bat plus monnaie sur le territoire du Bourbonnais puisque le roi vient de racheter celle de Souvigny

Le duc de Bourbon, comme le roi accorde des lettres de sauvegarde, il se permet d'ennoblir, octroie le droit de construire, institue des péages, des foires, des marchés. Anoblir est un droit régalien, probablement usurpé plutôt qu'accordé. Le duc est assisté d'un conseil analogue à celui du roi et dont la composition relève de son bon plaisir. Le Bailli et le chancelier du Bourbonnais y assistent de droit. L'exécution des décisions prises est confiée au Bailli. Le Bailli reste le principal officier dans l'ordre judiciaire, sa compétence est étendue tant en matière civile qu'en matière criminelle. La fonction militaire du Bailli prendra de plus en plus d'importance au détriment de sa fonction judiciaire.

27 septembre 1344:

le duc Pierre de Bourbon obtient la cession du château de Vichy.

A la mort de Guillaume de Vichy, Busset passe dans les mains de Morinot de Tourzel et de sa femme Smaragde. 

1351 : mardi après la huitaine de Pentecôte.

Contrat d'échange par lequel Dalmace de Vichy, chevalier seigneur de Vichy, cède à Pierre, duc de Bourbon, Comte de Clermont et de la Marche, la chatelnie de Vichy avec cent livres de rente assigné au filus près du dit châtel et en toute justice, haute, moyenne et basse, le tout légué par Me Audoy jadis seigneur de Vichy au fils aîné dudit seigneur de Busset.

 

 page suivante

page précédente

 

retour sommaire