Obéissants sujets et justiciables au XVème siècle

Introduction....

L'histoire locale ou la petite histoire pour peu que l'on s'y intéresse devient vite une passion. Cette vie des gens simples, ces faits quotidiens de la vie rurale évoquent parfois plus d'images que l'histoire de France plus abstraite, plus parisienne.

Les noms de ces gens que nous retrouvons dans ces pages se sont inscrits dans notre mémoire, ils nous sont encore, pour la plupart, familiers, puisqu'ils identifient aujourd'hui nos principaux hameaux ou lieux-dits.

On apprend dans l'histoire du Moyen-âge de nos livres d'école la liste de tous les impôts, toutes les charges qui accablaient durement les paysans, cerfs ou autres laboureurs. Dans ces quelques pages, nous mesurons mieux comment ces manants bussétois taillables et corvéables à merci étaient marqués dans leur vie quotidienne, on prendra connaissance de leur lutte, de leur combat pour s'émanciper et mener une vie plus décente; pour obtenir un statut plus digne d'hommes libres.

Ce site a pour but aux travers de ces exemples de vulgariser et de mieux faire connaître aux Bussétois du XXème siècle le sort de leurs ancêtres du XIIIème au XVIIIème siècle. Qu'il me soit permis dans cette introduction de remercier M. Saint-André Marcel qui a mis à ma disposition ces différents arrêts de justice relevés par un archiviste inconnu mais passionné.

Ces témoignages écrits vous sont livrés tels qu'ils m'ont été présentés. On se rend compte que l'orthographe et les règles de l'écrit ne sont pas arrêtées. L'écrit a certes pour but de véhiculer un message, à ce titre, il doit être compréhensible; mais le codage n'est pas encore fixé, c'est pourquoi, ici et là nous retrouvons les mêmes noms orthographiés de façons différentes.

 

Une paysanne

J'ai essayé de replacer les faits dans le contexte historique de l'époque de façon à mieux les situer et les comprendre.

Personnellement, j'ai pu mesurer tout au long de ces arrêts de justice combien pour le manant de l'époque, la lutte était inégale mais combien aussi le sentiment d'injustice peut tisser et resserrer des liens forts qui deviendront les ferments de l'idéal républicain qui naîtra bientôt, et combien alors seront chargés de sens ces mots de notre devise:

 

"Liberté, égalité, fraternité"

 

 

Ces arrêts d'où sont extraits ces lignes sont disponibles aux archives départementales de l'Allier, je me suis rendu à Yzeure pour essayer de les étudier, j'ai rapidement renoncé à exploiter ces documents, étant totalement incompétent dans ce déchiffrage. Vous avez un aperçu ci-dessous de ce que nous livrent ces documents. Il s'agit des registres d'audiences de la Justice de Busset du 6 Février 1539 jusqu'au 9 Juin 1543.

Les premiers possesseurs du château de Busset.

Un des seigneurs de la Maison de Vichy, parmi les premiers propriétaires du château fut, dit-on un des grands maîtres de l'ordre des Templiers. Cela a-t-il un rapport avec Busset? Les Murs du Temple et la Baronnie de Puyagut sont-ils les derniers témoins muets de cette haute époque?

Le puits des Murs du Temple, les quelques pierres sommeillant sur la colline de Puyagut sont des vestiges peu convaincants et, en tous cas, il est bien difficile d'établir le lien entre ces lieux et cet ordre des Templiers anéanti par le Roi Philippe le Bel en 1314

Le premier chansonnier

Jehan de Meung 

...Nul n'est vilain fors par ses vices 
Car gentillesse de lignage 
N'est pas gentillesse qui vaille 
Si la bonté de cœur ne vaille 
Les princes une fois morts
Leur corps ne vaut une pomme 
Plus que le corps d'un charretier. 
Les peuples quand ils voudront 
Leur aide au roi retireront 
Et le roi tout seul restera 
Sitôt que le peuple voudra...
 

Le fonctionnement de la justice en France au Moyen-Age

rendre la justice

La fin de ce XIIIème siècle montre le transfert de propriété en faveur de Guillaume de Vichy. Ce sont les seuls renseignements que nous livrent ces fiches.

 

 

Samedi fête St Michel 1296:

Dixme Vente consentie par Perrin Thays de la paroisse de Bost en faveur de Guillaume de Vichy de tout le droit et propreté qu'il avoit dans les dixmes de Puyagut et des Bletières , situées dans les limites de la paroisse de Busset, lesquelles dixmes le dit Thays tenoient fiefs du dit Guillaume de Vichy et partageoient avec lui (22 C1-157)

La justice:

Il existait trois justices:
1): le grand seigneur exerce la"haute justice" qui concerne tous les crimes et tous les délits et peut prononcer toutes les peines depuis l'amende jusqu'à la pendaison.
2): le seigneur de Noblesse moyenne exerce la" justice moyenne ".La moyenne justice connaît seulement les délits moindres et n'a pas le droit de prononcer la peine capitale sauf pour sorcellerie ou maléfice.
3) le petit seigneur exerce la "basse justice : délits qui aujourd'hui seraient du ressort de la simple police.

On sait que Busset représentait une seigneurie importante

Plus tard, la justice du roi se rendra dans les provinces et nombre de manants et vilains y auront recours contre les abus de leur seigneur et le plus souvent de son intendant.

Devant le juge

page suivante

retour sommaire